Sujet : Livres+sur+les+INSTRUMENTS+CHIRURGICAUX+et+MEDICAUX

5 résultats

ARNAUD, George.

Mémoires de Chirurgie avec quelques remarques historiques sur lEtat de la Médecine & de la Chirurgie en France & en Angleterre.

Londres, J. Nourse, 1768. 2 parties reliées en un volume, complet. In-4 20,5 x 25,5 cm. Reliure de lépoque en plein veau marbré, dos à 5 nerfs orné de caissons dorés, pièce de titre en maroquin rouge et pièce de tomaison en maroquin olive, doubles filets dorés avec fleurs angulaires en encadrement des plats, « R. Pierot, Chirurg. Major. » frappé à lor sur le premier plat, dentelle dorée sur les coupes, tranches rouges. 4f., XVII, 2pp, 404pp., 22ff, 4ff., VIII, 1ff., pp. 401 à 828, 14ff., 13pp, 24pl. Edition originale de ce curieux ouvrage qui comprend 11 mémoires sur différents sujets de chirurgie : Vie de Hunter - Hernies - Inconvénients des descentes particulières aux prêtres de la communion romaine - Des différences locales des testicules et de leur nombre indéterminé - Observations sur les anévrismes - Sur l'anévrisme par anostomose - Dissertation sur les hermaphrodites - Hernies de l'epliploon - Description d'une chaise chirurgicale - Description d'un speculum uteri - De l'opération de la hernie crurale dans l'homme - Saphyletome ou instrument propre à couper la luette. Exemplaire bien complet de ses 24 planches, dont 18 représentent de nombreux instruments chirurgicaux, notamment la "chaise chirurgicale", et 6 figurent des hermaphrodites. Ex-libris « Chir. Bibliothèque de F. Fristo (?) Médecin à Sierck Janvier 1813 » encollé au dos de la page de titre. Malgré quelques répétitions de pagination et de numérotation de feuillets entre les deux parties (avis au relieur, fautes à corriger, additions et changemens, etc), cet exemplaire est bien complet. Georges Arnaud de Ronsil (1698-1774), formé à l'Ecole Saint Côme à Paris, s'établit ensuite à Londres où il acquiert une réputation de chirurgien brillant, spécialiste des anévrismes, des malformations des parties génitales (d'où ses recherches sur l'hermaphrodisme), ou encore des hernies. En 1768, c'est en technicien qu'il présente à l'Académie royale de chirurgie de Paris (dont il était membre également), un ingénieux modèle de chaise chirurgicale, laquelle offrait au praticien "le choix dopérer par devant, par derrière ou sur le côté, sans avoir besoin de personne pour tenir le Malade". Ainsi cet outil innovant se destinait-il à augmenter la précision des opérations, tout en réduisant leur durée et potentiellement, la souffrance des patients. On ignore si la chaise, décrite sur plusieurs dessins, avec cotes de construction et de nombreux accessoires, fut construite et utilisée, mais cette initiative pour éloigner la chirurgie de "l'ancienne barbarie", avant l'invention des anesthésiants au XIXe siècle, reçut alors de nombreuses louanges.

Chers clients Abebooks, le poids et le volume important de cet ouvrage entraîneront des frais postaux additionnels, merci de le prendre en considération avant votre achat. Dear Abebooks customers, the weight and volume of this book will entail additionnal shipping fees, thank you for taking it into consideration before ordering. Coiffes abimées, quelques traces de frottements, ombre en encadrement des pages de titre et faux-titre, une ancienne restauration de papier page 39, sans atteinte au texte, pâles rousseurs, sinon bel exemplaire. Clients Livre Rare Book : Les frais postaux indiqués sont ceux pour la France métropolitaine et la Corse, pour les autres destinations, merci de contacter la librairie pour connaître le montant des frais d'expédition, merci de votre compréhension. Livre Rare Book Customers : The shipping fees indicated are only for France, if you want international shipping please contact us before placing your order, thank you for your understanding.

BOURGERY, J[ean].M[arc]., Docteur ; JACOB, N[icolas].H[enri].

Traité complet de l'anatomie de l'homme comprenant la médecine opératoire, avec planches lithographiées d'après nature. Tome sixième : Médecine opératoire. [Texte] & Iconographie d'anatomie chirurgicale et de médecine opératoire. Première division. [Atlas].

Paris, C.A. Delaunay éditeur, Librairie anatomique, Imprimerie de Jules Didot l'Aîné, Imprimerie Lemercier, Bernard et Cie, 1837. 2 volumes [Texte + Atlas]. Grand In-folio, 33 x 43,5 cm. Reliure en demi-basane havane, dos lisse ornés de filets, titres et tomaisons dorés, plats de papier marbré. Texte : 280 pp. ; Atlas : 1 f. (titre), 85 p. et 93 planches. Edition originale de ce volume VI du Traité (...) de l'anatomie de l'homme consacré à la médecine opératoire, dont l'atlas est orné de 93 planches lithographiées (en noir). Louvrage de Bourgery et Jacob tient une place particulière dans lhistoire des atlas anatomiques. Il s'agit d'un projet éditorial très ambitieux à divers titres : -par son ampleur : c'est un in-folio en seize tomes, huit volumes de texte en 2108 pages, et huit volumes de 725 planches lithographiées présentant 3750 figures individuelles, publié en quatre-vingts livraisons échelonnées de 1831 à 1854. -par sa durée : la parution s'est poursuivie durant environ 40 ans, si l'on ajoute à la première édition par Delaunay (1831-1854), celle de Louis Guérin, enrichie de nombreux suppléments de 1867 à 1871. -par ses perspectives : entièrement dessiné d'après nature, à partir de dissections, il a pour objectif non seulement de renouveler l'iconographie du corps humain, mais en outre de porter une dimension pédagogique. Ainsi la partie dédiée à la médecine opératoire détaille-t-elle le matériel, les procédures, les gestes requis et les régions anatomiques concernées pour les différentes opérations, soigneusement décrites. -par la mobilisation de nombreux acteurs et corps de métiers (anatomistes, prosecteurs, médecins, dessinateurs, lithographes, techniciens, imprimeurs, éditeurs, mécènes, libraires, etc.), sous la houlette des deux maîtres d'oeuvre, le médecin anatomiste Jean-Marc Bourgery et le peintre-dessinateur-lithographe Nicolas-Henri Jacob, qui jouent un rôle complémentaire inédit. L'extrême précision et la qualité technique tout autant qu'esthétique et scientifique des planches ont considérablement marqué les contemporains, qui l'ont volontiers qualifié de "chef-d'oeuvre". « Qu'il nous suffise de dire ici que l'ouvrage de M. Bourgery est un des plus beaux dont se glorifiera notre siècle. À tous les faits que pouvaient lui révéler les connaissances historiques les plus approfondies, l'auteur y joint des découvertes qui lui sont propres; et il a eu le talent de ramener l'attention des anatomistes sur des particularités entrevues par d'anciens auteurs, mais oubliées, ou même rejetées, par des observateurs moins attentifs que lui. » Ph. Le Bas, « Bougery (J.M.) », dans L'Univers. France : Dictionnaire encyclopédique, vol. 3, Paris, Firmin Didot frères, 1840-1845, p. 247.Ce "monument" de la médecine demeure un ouvrage incontournable, encore recherché de nos jours.

Jean-Baptiste Marc Bourgery, né à Orléans en 1797 et mort à Paris en 1849, entre à lEcole de médecine de Paris dès 1811. Elève brillant de Lamarck et Laennec, externe en 1815, interne lannée suivante, il obtient notamment, en 1819, la médaille dor des hôpitaux de Paris. Après avoir exercé en tant quofficier de santé dans une fonderie de cuivre près de Rouen, à lissue de son internat, il retourne à Paris en 1827. Il soutient alors sa thèse de doctorat sur « lemploi des ligatures circulaires des membres dans la plupart des maladies périodiques », quil dédie à Guillaume Dupuytren, son mentor. La parution de ces travaux, ainsi que celle dun Traité de petite chirurgie (1828), rencontre un certain succès. Cest grâce au mécénat du baron Benjamin Delessert quil peut ensuite entreprendre, à partir de 1829, son uvre majeure, le Traité complet de lanatomie de lhomme, publié entre 1831 et 1854 (le dernier tome, à titre posthume), salué par ses pairs et de nombreuses personnalités intellectuelles et artistiques (Cuvier, Michelet, Delécluze, Claude Bernard, Hirschfeld). Durant les vingt dernières années de sa vie, tout en se consacrant essentiellement à cet ouvrage monumental, il étudie la respiration, le système nerveux, les structures des poumons, du cur, de la rate, de la thyroïde, etc. En outre, le docteur Félix Thibert lui avait confié la direction du Musée danatomie imitative, quil avait fondé rue du Montparnasse : il en réalise certaines pièces en carton-pâte, afin de préciser et moderniser les représentations de diverses lésions viscérales (jusqualors fabriquées en cire). Candidat malheureux à plusieurs postes ou fonctions de prestige, il confesse son amertume vis-à-vis de ce manque de reconnaissance dans le huitième volume du Traité (« Aujourd'hui, après vingt ans, je ne suis rien et je n'attends plus rien. J'en ai fini de cette révélation singulière: c'est le cri de vingt ans d'oppression qui m'échappe. Aussi je donne mon exemple à fuir, s'il se trouvait quelque imprudent prêt à se laisser séduire, comme je l'ai fait, par un amour inconsidéré de la science. Au moins, il apprendra de moi que l'ouvrage consciencieux ne mène à rien. Qu'on me pardonne cette plainte, c'est la première, ce sera aussi la dernière. » [pp. II-III]). Bourgery meurt à Passy, en juin 1849, à lâge de 52 ans, victime du choléra. Nicolas-Henri Jacob (Paris,1782-1871), petit-fils de peintre et fils de menuisier, cousin du célèbre ébéniste Georges Jacob, est lélève en peinture de Jacques-Louis David, en sculpture, de Dupasquier et Morgan. Entré au service dEugène de Beauharnais, à Milan, comme peintre de cour (entre 1805 et 1814), il se fait connaître également dans le dessin et la conception de mobilier, notamment pour Marie Desarnaud ou la duchesse de Berry. De retour en France, il ouvre en 1830 son propre cours de dessin à Paris, après avoir enseigné cet art à lEcole nationale vétérinaire dAlfort. Néanmoins, il se passionne très tôt pour la lithographie, technique alors nouvelle, et expose fréquemment ses uvres aux Salons sous la Restauration (Médaille dor en 1834). De 1831 à 1854, il sattelle à la réalisation des planches du Traité complet de lanatomie de lhomme de Bourgery, devenant un véritable collaborateur scientifique : il dirige une équipe dune vingtaine de dessinateurs et lithographes, dont Jean-Baptiste Leveillé et Charlotte Hublier (son épouse, peintre également). Il termine sa carrière en partageant son activité entre des expositions lors des Salons et lillustration en lithographie douvrages scientifiques. Il meurt à Paris, le 31 janvier 1871. Chers clients Abebooks, le poids et le volume important de cet ouvrage entraîneront des frais postaux additionnels, merci de le prendre en considération avant votre achat. Dear Abebooks customers, the weight and volume of this book will entail additionnal shipping fees, thank you for taking it into consideration before ordering. Reliures très frottées, coiffes abîmées et avec manques (atlas), rousseurs et pages brunies, mouillures marginales (gouttière et queue) sans conséquence sur les planches dans le volume d'atlas, sinon exemplaire solide. Clients Livre Rare Book : Les frais postaux indiqués sont ceux pour la France métropolitaine et la Corse, pour les autres destinations, merci de contacter la librairie pour connaître le montant des frais d'expédition, merci de votre compréhension. Livre Rare Book Customers : The shipping fees indicated are only for France, if you want international shipping please contact us before placing your order, thank you for your understanding.

BOURGERY, J[ean].M[arc]., Docteur ; JACOB, N[icolas].H[enri].

Traité complet de l'anatomie de l'homme comprenant la médecine opératoire, avec planches lithographiées d'après nature. Tome septième : Médecine opératoire. Supplément à l'iconographie d'anatomie chirurgicale et de médecine opératoire. [Texte] & Iconographie d'anatomie chirurgicale et de médecine opératoire. Deuxième division. [Atlas].

Paris, C.A. Delaunay éditeur, Librairie anatomique, Imprimé chez Paul Renouard, Imprimerie Lemercier, Bernard et Cie, 1840. 2 volumes [Texte + Atlas]. Grand In-folio, 33 x 43,5 cm. Reliure en demi-basane havane, dos lisse ornés de filets, titres et tomaisons dorés, plats de papier marbré. Texte : 356 pp., lij, (1 f.) ; Atlas : 1 f. (titre), 82 + 16 planches, feuillets descriptifs intercalaires. Edition originale de ce volume VII du Traité (...) de l'anatomie de l'homme consacré à la médecine opératoire, avec un atlas contenant 98 planches lithographiées, dont 82 numérotées de 1 à 77 et 16, correspondant au Supplément, identifiées par des lettres, de A à P (Généralités des opérations du strabisme, Opérations du strabisme, Opérations du Bégaiement, Opérations sur le pied-bot, Instruments de ténotomie de M. J. Guérin, Divers cas de rétraction de muscles des gouttières vertébrales traités seulement par l'emploi des moyens mécaniques, Méthode de ponction sous-cutanée de M. J. Guérin).Louvrage de Bourgery et Jacob tient une place particulière dans lhistoire des atlas anatomiques. Il s'agit d'un projet éditorial très ambitieux à divers titres : -par son ampleur : c'est un in-folio en seize tomes, huit volumes de texte en 2108 pages, et huit volumes de 725 planches lithographiées présentant 3750 figures individuelles, publié en quatre-vingts livraisons échelonnées de 1831 à 1854. -par sa durée : la parution s'est poursuivie durant environ 40 ans, si l'on ajoute à la première édition par Delaunay (1831-1854), celle de Louis Guérin, enrichie de nombreux suppléments de 1867 à 1871. -par ses perspectives : entièrement dessiné d'après nature, à partir de dissections, il a pour objectif non seulement de renouveler l'iconographie du corps humain, mais en outre de porter une dimension pédagogique. Ainsi la partie dédiée à la médecine opératoire détaille-t-elle le matériel, les procédures, les gestes requis et les régions anatomiques concernées pour les différentes opérations, soigneusement décrites. -par la mobilisation de nombreux acteurs et corps de métiers (anatomistes, prosecteurs, médecins, dessinateurs, lithographes, techniciens, imprimeurs, éditeurs, mécènes, libraires, etc.), sous la houlette des deux maîtres d'oeuvre, le médecin anatomiste Jean-Marc Bourgery et le peintre-dessinateur-lithographe Nicolas-Henri Jacob, qui orchestrent l'ensemble en parfaite complémentarité, ce qui est inédit dans ce type d'entreprise, - où existait traditionnellement une hiérarchie stricte entre savants et artistes. L'extrême précision et la qualité technique tout autant qu'esthétique et scientifique des planches ont considérablement marqué les contemporains, qui ont volontiers qualifié le livre de "chef-d'oeuvre". « Qu'il nous suffise de dire ici que l'ouvrage de M. Bourgery est un des plus beaux dont se glorifiera notre siècle. À tous les faits que pouvaient lui révéler les connaissances historiques les plus approfondies, l'auteur y joint des découvertes qui lui sont propres; et il a eu le talent de ramener l'attention des anatomistes sur des particularités entrevues par d'anciens auteurs, mais oubliées, ou même rejetées, par des observateurs moins attentifs que lui. » Ph. Le Bas, « Bougery (J.M.) », dans L'Univers. France : Dictionnaire encyclopédique, vol. 3, Paris, Firmin Didot frères, 1840-1845, p. 247.Ce "monument" de la médecine demeure un ouvrage incontournable, encore recherché de nos jours.

Jean-Baptiste Marc Bourgery, né à Orléans en 1797 et mort à Paris en 1849, entre à lEcole de médecine de Paris dès 1811. Elève brillant de Lamarck et Laennec, externe en 1815, interne lannée suivante, il obtient notamment, en 1819, la médaille dor des hôpitaux de Paris. Après avoir exercé en tant quofficier de santé dans une fonderie de cuivre près de Rouen, à lissue de son internat, il retourne à Paris en 1827. Il soutient alors sa thèse de doctorat sur « lemploi des ligatures circulaires des membres dans la plupart des maladies périodiques », quil dédie à Guillaume Dupuytren, son mentor. La parution de ces travaux, ainsi que celle dun Traité de petite chirurgie (1828), rencontre un certain succès. Cest grâce au mécénat du baron Benjamin Delessert quil peut ensuite entreprendre, à partir de 1829, son uvre majeure, le Traité complet de lanatomie de lhomme, publié entre 1831 et 1854 (le dernier tome, à titre posthume), salué par ses pairs et de nombreuses personnalités intellectuelles et artistiques (Cuvier, Michelet, Delécluze, Claude Bernard, Hirschfeld). Durant les vingt dernières années de sa vie, tout en se consacrant essentiellement à cet ouvrage monumental, il étudie la respiration, le système nerveux, les structures des poumons, du cur, de la rate, de la thyroïde, etc. En outre, le docteur Félix Thibert lui avait confié la direction du Musée danatomie imitative, quil avait fondé rue du Montparnasse : il en réalise certaines pièces en carton-pâte, afin de préciser et moderniser les représentations de diverses lésions viscérales (jusqualors fabriquées en cire). Candidat malheureux à plusieurs postes ou fonctions de prestige, il confesse son amertume vis-à-vis de ce manque de reconnaissance dans le huitième volume du Traité (« Aujourd'hui, après vingt ans, je ne suis rien et je n'attends plus rien. J'en ai fini de cette révélation singulière: c'est le cri de vingt ans d'oppression qui m'échappe. Aussi je donne mon exemple à fuir, s'il se trouvait quelque imprudent prêt à se laisser séduire, comme je l'ai fait, par un amour inconsidéré de la science. Au moins, il apprendra de moi que l'ouvrage consciencieux ne mène à rien. Qu'on me pardonne cette plainte, c'est la première, ce sera aussi la dernière. » [pp. II-III]). Bourgery meurt à Passy, en juin 1849, à lâge de 52 ans, victime du choléra. Nicolas-Henri Jacob (Paris,1782-1871), petit-fils de peintre et fils de menuisier, cousin du célèbre ébéniste Georges Jacob, est lélève en peinture de Jacques-Louis David, en sculpture, de Dupasquier et Morgan. Entré au service dEugène de Beauharnais, à Milan, comme peintre de cour (entre 1805 et 1814), il se fait connaître également dans le dessin et la conception de mobilier, notamment pour Marie Desarnaud ou la duchesse de Berry. De retour en France, il ouvre en 1830 son propre cours de dessin à Paris, après avoir enseigné cet art à lEcole nationale vétérinaire dAlfort. Néanmoins, il se passionne très tôt pour la lithographie, technique alors nouvelle, et expose fréquemment ses uvres aux Salons sous la Restauration (Médaille dor en 1834). De 1831 à 1854, il sattelle à la réalisation des planches du Traité complet de lanatomie de lhomme de Bourgery, devenant un véritable collaborateur scientifique : il dirige une équipe dune vingtaine de dessinateurs et lithographes, dont Jean-Baptiste Leveillé et Charlotte Hublier (son épouse, peintre également). Il termine sa carrière en partageant son activité entre des expositions lors des Salons et lillustration en lithographie douvrages scientifiques. Il meurt à Paris, le 31 janvier 1871. Chers clients Abebooks, le poids et le volume important de cet ouvrage entraîneront des frais postaux additionnels, merci de le prendre en considération avant votre achat. Dear Abebooks customers, the weight and volume of this book will entail additionnal shipping fees, thank you for taking it into consideration before ordering. Reliures très frottées, mors du premier plat légèrement fendillé en tête du volume de texte (sans gravité), angles inférieurs des deux plats arrachés sur le volume de planches, rousseurs, taches et pages brunies, une déchirure sans manque ni atteinte au texte p.xlvij du Supplément (restaurée au filmoplast), mouillures marginales relativement importantes en gouttière sur les 50 premiers feuillets et en tête sur l'ensemble du bloc-livre dans le volume de texte, rousseurs éparses et mouillures saines en marge de tête du volume d'atlas, une déchirure sans manque (restaurée au filmoplast au verso) à la planche 77 , sinon exemplaire solide et lisible. Clients Livre Rare Book : Les frais postaux indiqués sont ceux pour la France métropolitaine et la Corse, pour les autres destinations, merci de contacter la librairie pour connaître le montant des frais d'expédition, merci de votre compréhension. Livre Rare Book Customers : The shipping fees indicated are only for France, if you want international shipping please contact us before placing your order, thank you for your understanding.

DE LA MOTTE, Guillaume Mausquet.

Traité complet des accouchements naturels, non naturels, et contre nature, Expliqué dans un grand nombre d'Observations & de Réflexions sur l'Art d'accoucher.

Paris, Chez Laur.-Ch. D'Houry, 1765. 2 volumes, COMPLET. Reliure en demi-basane havane, dos à cinq nerfs, files à froid sur les plats, papier marbré, tranches rouges [Reliures modernes]. lxj (1 p.)-618 pp. ; xviij-869 pp. (pagination continue entre les deux volumes). Nouvelle édition augmentée de beaucoup de remarques intéressantes, & mise en meilleur ordre, avec Figures en taille-douce.Ouvrage orné de 8 planches gravées hors-texte, dont 7 dans le volume 1 (la planche 5 est en très grande partie manquante, il n'en reste presque rien, et la planche 7 comporte un petit manque) et 1 dans le second volume, ainsi que de bandeaux et culs-de-lampe gravés.

Paru pour la première fois en 1722, cet ouvrage de Guillaume Mauquest de la Motte (1665-1737) devint rapidement une référence au temps où les praticiens se disputaient la tâche d'accoucher avec les sages-femmes : ce chirurgien préconisait de se saisir de l'enfant (par les pieds) à l'intérieur de la matrice de la mère pour faciliter des accouchements difficiles (par le siège, notamment). Chers clients Abebooks, le poids et le volume important de cet ouvrage entraîneront des frais postaux additionnels, merci de le prendre en considération avant votre achat. Dear Abebooks customers, the weight and volume of this book will entail additionnal shipping fees, thank you for taking it into consideration before ordering. Dos légèrement insolés, manques partiels sur 2 planches, quelques traces de mouillures (saines) et des restaurations sur plusieurs feuillets, sinon bon état d'ensemble. Clients Livre Rare Book : Les frais postaux indiqués sont ceux pour la France métropolitaine et la Corse, pour les autres destinations, merci de contacter la librairie pour connaître le montant des frais d'expédition, merci de votre compréhension. Livre Rare Book Customers : The shipping fees indicated are only for France, if you want international shipping please contact us before placing your order, thank you for your understanding.

DOUGLASS, ROUSSET, CHESELDEN & PIETRE ; MORAND & WINSLOW.

Nouvelle Manière de faire lopération de la taille pratiquée par Monsieur DOUGLASS, Chirurgien celebre, Membre de la Société Roïale de Londres, & Lithotomiste de l'Hopital de Westiminster. On y a ajouté ce que le judicieux ROUSSET a écrit sur ce sujet, le Traité de Monsieur CHESELDEN sur l'Opération de la Taille par le haut appareil, & la savante Thèse de Monsieur PIETRE, Docteur-Regent en la Faculté de Medecine de Paris. Avec plusieurs Figures en taille-douce. Traduit de l'Anglois. Suivi de : MORAND. Traité de la Taille au Haut Appareil ou l'on a rassemblé tout ce qu'on a écrit de plus intéressant sur cette opération, avec une dissertation de M. MORAND, Chirurgien, et une lettre de M. WINSLOW, Médecin sur la même matière. [CHIRURGIE]

A Paris, chez Claude Labottiere (Douglass) & Guillaume Cavelier (MORAND), 1724 (Douglass) et 1728 (Morand). 2 Ouvrages reliés en un volume. In-12 - 10,5 x 17,5 cm. Reliure de l'époque en plein veau moucheté, dos à 5 nerfs orné de riches caissons et petits fers dorés, un filet à froid en encadrement des plats, tranches rouges. 3ff, 192pp, 24pp, 14pp, 7ff, 342pp, 9ff, 4pl. L'ouvrage de Douglass est orné de 5 figures in-texte et celui de Morand est complet de ses 4 planches dépliantes in fine représentant des instruments de chirurgie. Editions originales pour ces deux textes. Rares ouvrages.

Mors fendus mais plats solidement attachés, coiffes et coins élimés, traces de frottement, de rares rousseurs, sinon bon et rare exemplaire. Clients Livre Rare Book : Les frais postaux indiqués sont ceux pour la France métropolitaine et la Corse, pour les autres destinations, merci de contacter la librairie pour connaître le montant des frais d'expédition, merci de votre compréhension. Livre Rare Book Customers : The shipping fees indicated are only for France, if you want international shipping please contact us before placing your order, thank you for your understanding.